Point sur la situation sanitaire dans le Vaucluse

Actualisé le 31 Mars 2022

Comme chaque semaine et après le point avec le Préfet, je souhaite vous rendre compte de la situation sanitaire en Vaucluse qui évolue très défavorablement. 

Aujourd'hui, le taux d’incidence dans le Vaucluse est désormais de 1057 contre 797 la semaine dernière, soit une augmentation de plus de 260 cas en 7 jours pour 100 000 habitants et un taux de positivité des tests aux alentours de 25%. 

Nous devons poursuivre nos efforts dans l'application des gestes barrières pour limiter au maximum la propagation du virus : porter le masque, aérer les pièces, se laver les mains et effectuer la dose de rappel. 

 244 personnes sont hospitalisées dans le Vaucluse : 156 en hospitalisation conventionnelle, 83 en soins de suite et 5 en réanimation. Actuellement, 25% des lits de réanimation sont occupés par des patients atteints du Covid-19.  

 10 décès sont à déplorer la semaine dernière. 

 Pour rappel, la vaccination dans le Vaucluse : 

  •  75,9 % de la population éligible ont reçu au moins une dose contre 80,9 % au niveau national 
  • 74,8 % de la population éligible dispose d'un schéma vaccinal complet contre 79,5 % au niveau national 
  • 53,8 % de la population de plus de 18 ans ont reçu une dose de rappel contre 58,6 % au niveau national  


dernière date d'actualisation : 12 janvier 2022

Le Premier Ministre, Jean Castex, s’est exprimé sur France 2 pour simplifier et assouplir le protocole applicable à l’école. 

 Il rappelle qu’il y a encore 20 000 hospitalisations en France, et qu’il n’est pas encore venu le temps de baisser la garde. 

 Tester les français reste une nécessité pour affronter la vague Omicron : ce sont presque 10 millions de tests qui ont été réalisés cette semaine. 

 Le Gouvernement souhaite poursuivre son objectif : les écoles doivent rester ouvertes

Ainsi, 3 dispositifs de simplification et d’assouplissement ont été annoncés

  •  dès qu’un cas est détecté dans une classe, les parents pourront récupérer leur enfant à la sortie scolaire et non au moment de l’annonce ; 
  •  3 autotests devront être pratiqués, et non 1 PCR et 2 autotests, 
  • les auto tests seront gratuits ; une seule attestation des parents suffira désormais.

dernière date d'actualisation : 15 janvier 2022

La situation épidémique liée à la Covid 19 se détériore sur notre territoire. Ainsi, il est urgent de mettre en place des mesures pour lutter contre la diffusion du virus. 

Certains secteurs comme le sport sont impactés par ces mesures de restriction. Ainsi, les mesures sanitaires qui s'appliqueront dans le domaine du sport à partir du 24 janvier 2022 sont les suivantes : 

  • Le pass vaccinal est obligatoire hormis dans les lieux où l'accès est libre et où la pratique n'est pas organisée. Le contrôle du pass vaccinal est effectué par l'organisateur de l'activité ou le responsable de l'équipement. Les mineurs de moins de 12 ans sont exemptés du pass vaccinal. 
  •  En complément du pass vaccinal, le port du masque est obligatoire, excepté au moment de la pratique sportive. En ce qui concerne le sport scolaire et universitaire, les enseignants et les élèves sont exemptés de pass vaccinal dans tous les lieux habituels d'enseignement de l'EPS. 
  • Le protocole scolaire sanitaire est de niveau 3. Ainsi en principe, la pratique de toute activité sportive est en extérieur. Cependant, si la pratique en intérieur est indispensable, les seules activités de baisse intensité compatibles avec le port du masque sont autorisées. Le port du masque et le pass vaccinal sont obligatoires pour l'ensemble des bénévoles et salariés accueillant du public. 
  •  La jauge en extérieur est de 5 000 personnes et de 2 000 personnes en intérieur tout en respectant la distanciation sociale et les gestes barrières. A partir du 2 février 2022, ces jauges ne sont plus applicables.
  •  Les vestiaires collectifs restent ouverts. 
  •  Jusqu'au 15 février inclus, la consommation de nourriture et de boissons est interdite dans les lieux recevant du public comme les buvettes, loges ou lors des réunions associatives. 
  • Jusqu'au 31 juillet 2022, les associations sportives doivent favoriser les réunions de travail en distanciel. Toutefois, si la réunion en présentiel apparaît impérative, elle doit se dérouler dans le strict respect des mesures barrières. L'organisateur peut mettre en place un contrôle du pass vaccinal.